Vous êtes ici : Actualité du spectacle et de la culture > Législation du spectacle > Les intermittents se mobilisent à nouveau

Les intermittents se mobilisent à nouveau

La journée de mobilisation nationale des intermittents, mercredi 1er octobre 2014, a montré que les revendications des artistes et des techniciens du spectacle n'étaient pas évanouies. Après les annulations de spectacles de l'été dernier, c'est au tour de certains spectacles, notamment du Festival d'Automne, d'être annulés à Paris.

Finalement, tout le monde de la culture - artistes, techniciens, directeurs de structures, etc, aspirent à un autre régime d'indemnisation chômage : ils sont contre l'accord du 2 mars 2014 signé par les partenaires sociaux (Medef, CFDT, FO...) et validé par le gouvernement le 6 juin 2014. Ils ne voient plus où va la mission confiée à Jean-Patrick Gille, député de l'Indre-et-Loire, Hortense Archambault, ancienne codirectrice du festival d'Avignon et Jean-Denis Combrexelle, ancien directeur général du travail ? De quelle concertation s'agit-il d'ailleurs ? S'orienterait-on vers une refonte complète des annexes 8 (techniciens) et 10 (artistes) de l'Unedic ou bien aboutira-t-on uniquement à quelques aménagements secondaires ? L'ambiguïté est totale car il ne s'agit pas de négociation dans tout cela...

La réunion du trio, le 2 octobre 2014, n'a pas débouché sur grand chose à part déclarer que "la mission a entendu l'impatience qui s'est manifestée du côté des intermittents" et annoncer la tenue d'une première réunion le 16 octobre 2014 sur les "CDD d'usage" en vigueur dans les métiers du spectacle, puis d'une seconde réunion sur "l'architecture" du système deux semaines plus tard.

Le remplacement d'Aurélie Filippetti au Ministère de la culture, rue de Valois, par Fleur Pellerin peut être un atout à jouer...

Écrit par Nathalie le 02/10/2014
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres actualités à découvrir